septembre 22, 2016 / SMCQ

Commentaire : John Rea

J’ai vu cette offre au congrès de la FAMEQ et j’ai trouvé cela intéressant et différent. Je manquais justement d’idées pour faire faire de la création de manière originale aux élèves, et le lien avec un compositeur actuel rend le tout encore plus riche. Les jeunes ont compris que le métier de compositeur n’était pas mort. Ils ont pour la plupart aimé inventer de la musique avec une notation non traditionnelle, car cela était plus accessible.